Vassily KANDINSKY (1866-1944)

Lot 49
70 000 - 80 000 €
Résultats sans frais
Résultat: 82 000 €

Vassily KANDINSKY (1866-1944)


Construction-souffle, juin 1931
Aquarelle et encre sur papier.
Monogrammée et datée «K/31» en bas à gauche.
Au dos au crayon «n°409/1931 - HAUCHBAU».
30,8 x 26,5 cm
Provenance:
- Offert par Nina Kandinsky au Dr Boivin.
- Collection particulière.
Exposition:
- Moller, Berlin, 1932, n°58.
Bibliographie:
- Vivian Endiscott Barnett, Kandinsky:
Aquarelles, catalogue raisonné volume 2: 1922-1944,
Éditions Scala, Société Kandinsky, 1996, n°1019 reproduit p. 260.
Exceptionnelle aquarelle de WASSILY KANDINSKY (1866-1944) 1931
Provenant du médecin de Nina Kandinsky
C'est durant un séjour à Murnau près de Munich que
Kandinsky et ses amis Jawlensky, Marianne won Werefkin, et Gabriele Münter, trouvent le chemin vers une peinture sans sujet, une peinture abstraite.
C'est Kandinsky qui aurait réalisé la première oeuvre purement abstraite (1910). En se joignant à d'autres artistes européens (les expressionnistes allemands Marc, Macke, le cubiste français Robert Delaunay...), Kandinsky fonde alors une nouvelle association Le Cavalier Bleu (1911-1914), plus radicale et qui a pour but de rassembler des artistes unis par une même foi, dans un renouveau spirituel. En 1911, il publie son ouvrage manifeste «Du spirituel dans l'art».
Après la Révolution russe, Kandinsky est de retour à Moscou et il est marqué par l'influence de Malevitch, des suprématistes, des constructivistes qui développent une intense création basée sur la géométrisation des formes.
Les aquarelles de Kandinsky
Durant la période de Murnau et du Blaue Reiter, les aquarelles composées de taches et de lignes au tracé qui semblent aléatoire sont préparatoires à de grandes huiles peintes. Sous l'influence du Bauhaus, à partir de 1923, l'alphabet se compose de cercles, de triangles, d'obliques, et semble participer d'une organisation mathématique et cosmique.
À partir de 1924, ses aquarelles ne sont plus qualifiées d' «études» (pour des peintures) mais ont des titres individuels, qui démontrent leur unicité et leur autonomie.
Selon l'artiste, ce sont des «entités purement picturales qui vivent de façon indépendante et intense». Il en établi un catalogue chronologique au mois le mois.
Il emprunte à son ami Paul Klee la technique de la vaporisation qui permet de disséminer une fine brume d'aquarelle sur le fond du dessin. Dans «Construction-souffle» de juin 1931, le titre nous aide pour l 'interprétetation, le dessin géométrique et mécaniste étant poétisé par le fond exécuté avec la technique de la vaporisation. De même, la petite forme en haut à droite pourvue de deux feuillages introduit une évocation naturelle dans cet univers géométrique.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue